Rédaction du TPM: Quelques conseils pratiques

Dans cet article, tu trouveras des conseils et des recommandations pour l’écriture de ton TPM, autrement dit ton travail préparatoire au mémoire.

Trouver un sujet

Ton sujet de travail préparatoire au mémoire, et par conséquent de mémoire, résulte d’un choix personnel. Tu peux décider d’écrire un mémoire en rapport avec ta finalité ou ton futur secteur d’activité professionnelle. Cependant, tu peux également choisir des thèmes plus funs. Si tu es fan des séries, des livres de science-fiction ou même de la politique, c’est possible ! En cliquant ici, tu trouveras une liste non exhaustive des sujets de mémoire de l’année passée, qui t’aideront peut-être dans ta réflexion. Rappelle-toi que tu travailleras sur ton mémoire pendant une année, donc choisis un sujet qui te passionne.

Trouver un.e promoteur.trice

Tu as trouvé un sujet que tu as envie de défendre et de décortiquer ? Bien, maintenant il faut que tu trouves quelqu’un pour t’accompagner dans ce processus. Trouver un.e promoteur.trice peut sembler déroutant et troublant à cause du nombre de professeur.e.s dans le département de Lettres, Traduction et Communication. Le.la promoteur.trice est là pour t’aider et t’épauler dans la rédaction de ce travail. Tu le.la rencontreras plusieurs fois (au moins 3) durant l’année académique. Pour commencer, il est toujours utile de te renseigner sur les spécialisations des professeur.e.s qui nous entourent dans notre master. Pour cela, n’hésite pas à consulter la liste des enseignant.e.s. Tu ne trouves personne de disponible ? Pas de panique, tu peux également t’adresser à d’autres professeur.e.s de la faculté LTC et du département des Sciences de l’Information et de la Communication (SIC) ! Trouver un.e promoteur.trice peut malheureusement parfois prendre du temps, ne t’inquiète pas, ils.elles ont un emploi du temps chargé et ne voient pas tes e-mails tout de suite. Mon conseil ? Persévère et envoie des mails quotidiennement afin de montrer ton intérêt à travailler avec eux/elles, sans te décourager.

Le contenu du travail préparatoire au mémoire

Ton TPM est un avant-goût de ce que tu présenteras dans ton mémoire. De plus, cela montre à ton promoteur.trice que tu as déjà commencé à réfléchir à la manière d’aborder ce travail final. C’est une sorte de « brouillon » schématique de ce que tu présenteras comme travail final. Dans le TPM tu devras d’abord rédiger une bibliographie commentée. Cette recherche de sources académiques exposera les articles et les ouvrages les plus importants pour ton sujet. Tu pourras trouver la plupart des articles sur le site internet CIBLE+, outil très utile dans la rédaction de travaux. Ensuite, il s’agira d’écrire une table des matières provisoire. Cette dernière t’aidera à structurer ta pensée et à y voir plus clair en divisant une première fois tes idées en chapitres et sous-chapitres. En troisième lieu, il t’est demandé d’écrire un chapitre introductif pour ton mémoire. Cela peut paraître impressionnant, étant donné que tu n’auras pas encore de conclusion et de résultats à tes recherches. Mais ne t’inquiète pas, ce chapitre n’est pas définitif et peut aussi présenter, par exemple, une première ébauche de tes sources et recherches préalables. Finalement, ce TPM présentera un plan de travail provisoire. En d’autres termes, tu coucheras sur papier ta manière de voir ton avancée dans ton mémoire.

Rassuré.e?

Écrit par Laura Dodeigne

One thought on “Rédaction du TPM: Quelques conseils pratiques

Comments are closed.