Pourquoi étudier à BXL

Tu souhaites intégrer le Master de communication multilingue de l’ULB mais souhaites obtenir quelques infos supplémentaires avant de te lancer ? Pas de panique, we’ve got you covered. On t’a concocté une sélection d’astuces et d’infos pratiques qui, on l’espère, vont pouvoir t’aider dans ton choix.

SE RENDRE À ET SE DÉPLACER À BRUXELLES 

Il existe une multitude de solutions pour te rendre et te déplacer dans la capitale de l’Europe et de la Belgique. Sa place quasi-centrale la rend très facile d’accès depuis une multitude de villes wallonnes ou flamandes. D’autant que les lignes nationales relient toutes les régions du pays à la métropole. Elle possède également un important maillage de transports en commun. C’est sur ce point que l’on va s’attarder. Même si tu peux aussi te déplacer en voiture malgré la circulation très dense. 

Si tu ne vis pas à Bruxelles, sache qu’il est tout à fait possible de faire le trajet au quotidien. Cela demande plus de temps et d’organisation, mais cela reste tout à fait faisable. La SNCB propose d’ailleurs des abonnements aux tarifs avantageux pour les voyageurs de moins de 26 ans. Celui-ci est toujours à destination de l’établissement scolaire ou du lieu de stage. Et ce depuis une gare de ton choix. Le prix du forfait est déterminé selon la distance parcourue. Pour te donner une idée, un abonnement entre Bruxelles et Hasselt, soit environ 75 km, revient à 46 euros par mois. 

Sur place, les possibilités pour se déplacer sont multiples : bus, métro, tram, trottinettes électriques ou encore vélos et voitures partagées. D’ailleurs, ton statut d’étudiant peut te donner des avantages supplémentaires. Depuis le 1er juillet 2021, tous les étudiants âgés de moins de 25 ans peuvent bénéficier d’un abonnement scolaire à 12 euros par an. Il permet d’accéder à tous les transports du réseau de la Société des transports intercommunaux de Bruxelles (Stib). Et cet accès aux bus, métros et trams est illimité. Pour en bénéficier, il suffit de présenter une attestation de fréquentation scolaire. Si tu as plus de 25 ans, tu devras opter pour l’abonnement classique. 

L’Université libre de Bruxelles n’est pas directement accessible à pied depuis le centre-ville. À moins que tu ne souhaites parcourir 4 km à pied, après tout on ne sait jamais. Avec l’expérience, la meilleure solution pour se rendre jusqu’à Ixelles reste le bus ou le tram, même si les lignes sont souvent bondées. Si tu viens en train, il est possible d’accéder directement au campus du Solbosch depuis la gare Centrale, le trajet que l’on te recommande, ou depuis la gare du Nord. Selon ta situation, tu peux aussi te rendre jusqu’à la gare d’Etterbeek, tout près du campus.  

Tu l’auras compris, que tu vives à Bruxelles ou non, les transports en communs et les prix avantageux qu’offrent les sociétés de transports sont incitatifs et t’offrent de nombreuses possibilités. 

KOT ET CAMPUS

Si tu préfères limiter les trajets en voiture ou en transports en communs tous les matins, s’installer dans un logement à Bruxelles même pourrait t’intéresser.

Il en existe de tous types, le plus commun étant le kot. Tu peux t’adresser à des particuliers, tout comme à des résidences universitaires ou non-universitaires. L’ULB met à la disposition de ses étudiants différents types de logements à des prix variés, mais abordables au sein de résidences situées près du campus, voire sur le campus même. De la sorte, tu peux te lever à la dernière minute, si tu le souhaites, pour te remettre de ta soirée de la veille tout en restant un étudiant modèle et en allant en cours. Tu as aussi la possibilité de te tourner vers un appartement ou un studio dans lequel tu peux habiter seul ou en compagnie d’amis ou d’inconnus. Ainsi, tu peux trouver des logements pour tous types de budgets et plus ou moins proches de ton campus.  

Vivre sans tes parents dans la ville de tes études peut représenter une belle opportunité. Cela te donne la possibilité de profiter au maximum de tes années d’étudiant. Mais encore, vivre en kot est un pas de plus vers ton indépendance en tant que jeune adulte.

Cependant, la recherche d’un logement étudiant n’est pas de tout repos. Entre les offres trop belles pour être vraies qui partent en un claquement de doigts et celles qui ne conviennent pas, difficile de faire son choix. Un conseil : prends-y toi à l’avance ! Surtout si tu souhaites un logement proposé par l’ULB. Ceux-ci sont très demandés. Les inscriptions sont ouvertes du 1er mars au 8 mai. Mais n’hésite pas non plus à te tourner vers des logements privés, tu pourrais y trouver ta perle rare. Pour cela, rien de mieux que les groupes Facebook dédiés.

Enfin, c’est bien beau de parler de kots mais, en tant qu’étudiant, la plupart de ton temps, tu le passes (logiquement) sur le campus. Le campus du Solbosch, qui est le plus fréquenté, est un lieu de vie. Il y a des possibilités variées pour manger : sandwichs, pâtes, pizzas, salades, boissons froides comme chaudes, etc., et ce même pour les végétariens et vegans. On retrouve différents commerces et beaucoup d’endroits pour étudier ou chiller entre potes. Sont aussi à ta disposition, évidemment, des bibliothèques où tu peux travailler en silence. Et si tu désires faire une pause entre deux séances d’étude, tu as aussi la possibilité de faire du sport sur le campus. Mais ne t’inquiète pas, si tu te donnes un peu trop fort à ton cours de zumba et que tu te foules la cheville, le centre médical de l’ULB est là pour toi.

Ainsi, le campus du Solbosch est une institution historique et cosmopolite. D’ailleurs, si tu t’y rends en voiture ou à vélo, saches que se trouvent sur le campus un parking et divers râteliers à vélos. Pour les trouver, comme pour te repérer sur le campus, l’ULB met à ta disposition en ligne une carte du campus.

VIE ÉTUDIANTE 

La vie étudiante à l’ULB est trépidante. Entre les soirées étudiantes, l’offre de sport, les divers évènements culturels et les cercles, tu y trouveras assurément ton bonheur et pourras t’épanouir pendant tes études !

L’ULB compte de nombreux cercles, associations et clubs étudiants. Si tu t’intéresses à la vie associative, que tu souhaites t’engager pour faire changer les choses et pour rencontrer du monde, l’ULB n’attend que toi ! Les cercles se réunissent régulièrement pour organiser des activités et des soirées. Faire ton baptême étudiant est un bon moyen de se faire des amis et de profiter de la vie festive sur le campus. Tu peux le faire dans n’importe quelle faculté, donc libre à toi de t’informer sur les différents cercles. Si cela ne t’attire pas, tu peux également t’engager au sein d’une communauté. Par exemple, le cercle féministe organise des réunions autour de différentes problématiques afin de prendre des mesures concrètes au sein de l’université. L’université compte officiellement plus de 80 cercles et associations étudiantes que tu peux rejoindre selon tes valeurs, tes origines, intérêts ou ambitions.

Au niveau des associations, l’ESN ULB Brussels (Erasmus Student Network) se charge d’accueillir les étudiants en mobilité Erasmus et d’organiser des activités, afin de les aider à s’intégrer et de leur faire découvrir la culture belge. Au programme : visite de villes, dégustation de bières locales, soirée karaoké. Il y a de quoi s’amuser tout en rencontrant des étudiants qui viennent du monde entier. Être membre d’une association permet de se forger un esprit d’équipe, d’apprendre à s’organiser et à faire preuve d’initiative.

Si tu t’intéresses à la vie culturelle, le campus du Solbosch est the place to be. En effet, l’université organise régulièrement des conférences et expositions sur différentes thématiques. De plus, tu trouveras des clubs de théâtre, d’improvisation, une chorale, ainsi qu’un orchestre. Pour les passionnés de cinéma et de musique, le Point culture est une pépite au cœur du campus. Tu peux t’y installer pour étudier tout en écoutant de la musique et en buvant un café. Divers événements y sont organisés chaque semaine, comme des stand-up, des concerts ou des séances de slam.

L’ULB sport offre également une large palette de sports que tu peux exercer dans les salles de sport des différents campus (Solbosch, Erasme, Charleroi). Il te suffit de présenter ta carte étudiante et de te doter de la carte sport (50 euros par an). Tu peux t’inscrire via l’application Nova Sport. Musculation, zumba, tennis, danse africaine, judo, salsa, natation, il y en a pour tous les goûts !

CAPITALE CULTURELLE

La Ville de Bruxelles présente une offre culturelle abondante et variée qui est le reflet de son identité plurielle. Bruxelles dispose d’innombrables lieux culturels : musées, centres culturels, théâtres et salles de spectacles. Sans oublier les artistes dont les noms sont intimement liés à la ville, comme Hergé, Peyo, Victor Horta, René Magritte, Amélie Nothomb, Brel, Stromae et bien d’autres. Nous avons voulu mettre en lumière cette offre enrichissante pour toi, futur étudiant bruxellois. 

Le panorama culturel que l’on te propose commence bien évidemment par les lieux et monuments qui font le renom de notre capitale et qui attirent des millions de touristes chaque année. Commençons notre balade par la Grand-Place. Située au centre de la ville, elle est considérée comme l’une des plus belles places au monde et est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Dirigeons-nous ensuite vers le Manneken-Pis, une statuette de 58 cm qui symbolise les légendes locales. Autour de la Place-Royale, tu trouveras une ribambelle de musées. À commencer par les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique qui regroupent le Musée d’Art ancien, le Musée d’Art, le Musée Constantin-Meunier et le Musée Antoine-Joseph-Wiertz. Y sont exposés les grands maîtres flamands comme Rubens, Brueghel ou Jérôme Bosch. C’est également sur la Place-Royale que se trouve l’incontournable Magritte Museum qui possède la plus grande collection du peintre au monde. À quelques pas de là, tu pourras apercevoir le MIM, le Musée des instruments de musique, dont l’architecture attirera sûrement ton œil. 

En t’éloignant du centre-ville en direction de Laeken, tu trouveras sur ton chemin l’Atomium, avec ces 102 m de hauteur. Il s’agit d’un des symboles de Bruxelles, érigé pour l’Expo universelle de 1958. Non loin de là, dans le Domaine royal de Laeken se trouvent les serres royales et leur végétation luxuriante. Elles sont ouvertes au grand public de la mi-avril à la mi-mai.

Bruxelles compte aussi plusieurs salles de concerts telles que l’Ancienne Belgique, Forest National, le Botanique, le Palais 12 et la Madeleine au grand bonheur des passionnés de musique. 
Un bon plan pour terminer. La Carte ULB Culture est un pass culturel annuel qui te permet d’obtenir des réductions et de gagner des places auprès de nos partenaires culturels (musées, théâtres, cinémas, concerts, festivals). Elle est accessible aux étudiants et aux membres du personnel au prix de 12,50 €.

VIE NOCTURNE 

Étudier c’est bien, mais quand est-ce qu’on se détend ? Bruxelles, au-delà de son aspect culturel, cosmopolite, estudiantin, est aussi un filon inépuisable de soirées réussies.

Même si des cafés, bars et des boîtes dispersés dans toute la ville, on ne peut faire sans mentionner le repaire de tout étudiant cherchant à se détendre après une longue journée (parfois) passée à étudier : le cimetière d’Ixelles. Aussi communément connu sous le nom de Cim d’Ix. Pas loin d’une douzaine de bars pleins à craquer en chaque sainte fin de semaine, vendant tous types de bières, de cervoises et de spiritueux, sans parler des cocktails qui sont légion.

En parlant de cocktails, trois mentions spéciales sont à faire :

  • Le Cubastoche, un cocktail à base de rhum que propose le Bastoche ;
  • La Bombe, vendu au Gauguin, un bar spécialement connu pour être le repaire d’étudiants (actuels comme anciens) voire d’assistants et de professeurs ;
  • Le B’XL spécial, un cocktail composé de cinq alcools différents (entre autres) que l’on peut retrouver au Bar d’Ixelles.

Si tu es plus boîte de nuit, le Bloody est l’une de nos préférées. Le You Night Club, le Fuse, le Fiesta Club, le Madame Moustache ainsi que le Zodiak sont également des adresses à noter.

Cependant, si tu recherches une atmosphère digne des cafés d’antan, le Montmartre est fait pour toi. Au-delà de la décoration qui rappelle celle des cafés de nos grands-parents, on y vend des bières servies dans des chopes mesurant une quinzaine de centimètres et on peut y jouer aux fléchettes, au billard, aux cartes ainsi qu’au 421.

Maintenant que tu sais où aller et que commander, il faut savoir quand s’y rendre. Le jeudi soir, c’est le moment où la majorité des étudiants sortent pour profiter une dernière fois de Bruxelles avant de quitter leur kot et rentrer chez eux, avant de recommencer la semaine suivante.

Il y a aussi quelques happy hours qu’il faut intégrer au déroulement chronologique de la soirée. Le Bar d’Ixelles propose un happy hour de 19 h à 22 h, celui du Bastoche varie en fonction des jours, mais il est le plus souvent de 20 h à 21 h. Il est donc possible d’enchaîner les tournées sans te ruiner. 

Tu sais ainsi où et quand sortir selon le type de boisson qui sied à ton cœur et le type d’endroit qui sied à ton âme. Ne nous remercie pas, bois-en plutôt une pour nous !

CAPITALE EUROPÉENNE 

Tu n’es probablement pas sans savoir que Bruxelles, en plus d’être la capitale de la Belgique, est aussi la capitale de l’Europe. Mais sais-tu qu’elle est également la ville la plus cosmopolite du monde, juste après Dubaï ? C’est ce que montre un rapport de L’Office international pour les migrations (OIM). Alors en termes de diversité culturelle et de multilinguisme, à moins d’aller jusqu’à Dubaï, tu peux difficilement faire mieux ! 

Bruxelles est réputée mondialement pour cet aspect multiculturel. La Washington de l’Europe rayonne à travers le monde, forte de son emplacement idéal et de ses institutions. Elle est fière d’être le lieu de résidence du Conseil de l’Union européenne, du siège de la Commission et du Parlement européen. Où que tu ailles plus tard, en étudiant à Bruxelles, tu t’offres une reconnaissance internationale ! 

En outre, les institutions européennes ouvrent annuellement leurs portes aux environs du 9 mai, Journée de l’Europe. C’est l’occasion d’aller y jeter un coup d’œil et gratuitement ! Pour certaines de ces institutions comme le Conseil et le Parlement, il est possible d’organiser différents types de visites de groupe, mais il faut s’y prendre à l’avance et demander une réservation 3 mois avant la date qui t’intéresse. Une autre façon de découvrir les institutions est d’y effectuer ton stage ! Effectivement, toutes les institutions et autres organes qui gravitent autour de celles-ci (lobbies, agences communautaires, entreprises sous-traitantes) offrent la possibilité aux étudiants d’intégrer leurs rangs le temps de quelques mois. Si cela t’intéresse, il faut que tu te renseignes sur les dates butoires pour poser ta candidature car elles sont différentes pour chaque institution. 

En somme, Bruxelles est la ville parfaite pour un/e étudiant/e en Communication multilingue. On a hâte de t’y croiser l’année prochaine !