Masters en communication multilingue, en communication et en journalisme : les différences et les similarités

En tant qu’étudiant.e du master en communication multilingue, tu as sûrement déjà été confronté.e aux questions suivantes : Communication multilingue ? C’est juste le master en communication mais avec plus de cours de langues, non ? C’est du journalisme en version multilingue ? Ce sont d’ailleurs des questions que tu peux aussi te poser en tant que futur.e étudiant.e de la faculté de Lettres, Traduction et Communication à l’ULB. Il est temps d’éclaircir tout cela !

Le master en communication multilingue

Ce master ne va pas faire de toi un.e expert.e en communication ou en journalisme, mais bien un.e généraliste de la communication. Son objectif premier est de te préparer à un environnement de travail multilingue et multiculturel dans lequel la communication occupe un rôle important. Tu es particulièrement ciblé.e pour ce master si tu es attiré.e  par la mobilité, les langues et les cultures. Ce cursus te propose de choisir entre trois finalités : ressources humaines, relations internationales et multiculturalité. Pour en savoir plus sur ces finalités et laquelle te correspond le mieux, retrouve les articles correspondants ainsi qu’un quizz parmi nos anciens articles. La plupart des alumni du master travaillent évidemment dans la communication. Tu pourras, entre autres, travailler dans des organisations internationales, des ONG, le secteur culturel et touristique, …

Le master en communication

C’est ce master-là qu’il te faut si tu rêves de te spécialiser en communication. Son but est de te préparer aux métiers qui requièrent la maîtrise des processus et des outils de la communication et de l’information. Tu pourras donc te former à l’ensemble des techniques de communication, et aux mutations numériques pour devenir chargé.e de communication corporate, lobbyiste, media planner, media strategist, … Le master propose également trois finalités : communication corporate et marketing, communication politique et lobbying ainsi que la finalité approfondie en communication.

Le master en journalisme

Ce master propose de te former aux fondements théoriques du journalisme mais aussi de t’apporter un regard critique sur les médias et de t’apprendre les pratiques professionnelles les plus actuelles. Tu vas donc être formé.e à l’ensemble des supports journalistiques, que ce soit la presse, la radio, la télévision et le journalisme en ligne. Le master te propose trois finalités : la finalité journalisme de récit et journalisme d’enquête, la finalité journalisme, politique et société en Belgique et la finalité approfondie en journalisme.

Les objectifs sont bel et bien différents mais ces trois masters partagent aussi des similarités

Evidemment, la frontière entre la communication et l’information est poreuse. Les étudiant.e.s en communication multilingue, en communication et en journalisme sont donc amené.e.s à développer des compétences qui ne sont pas exclusives à une formation particulière. C’est pourquoi, certains cours de la faculté sont dispensés dans l’ensemble des trois masters présentés ci-dessus. Cela permet également aux étudiant.e.s de joindre leurs forces et de collaborer sur des projets. Par exemple, ce quadrimestre, certain.e.s étudiant.e.s de deuxième année de Master en communication multilingue travaillent avec des étudiant.e.s du master en Journalisme sur le projet « Panser la justice ».

Voilà, maintenant que tu en sais plus, la balle est dans ton camp !

Écrit par Caroline Noël