10 conseils à ne PAS suivre lorsque tu écris un mail à ton professeur

Ecrire un e-mail (ou courriel pour les québécois) à son professeur, promoteur ou autre membre du corps académique est une étape que chaque étudiant a dû franchir. Effectivement, l’expérience de rédiger un courrier électronique peut s’avérer plus tumultueuse que l’on ne le croit. C’est pourquoi cet article a été composé : il t’aidera à te lancer dans cette aventure qu’est la conception d’un e-mail destiné à ton professeur.

  1. Adresse-toi à lui comme à ton pote

Ton professeur n’est malheureusement pas ton ami. (Si c’était le cas, cela se saurait.) Dès lors, sois poli. Comment? Très simple, un petit « Bonjour Monsieur/Madame xx » pour commencer, un « En vous remerciant d’avance » ou « Cordialement » à la fin et le tout agrémenté d’un style courtois et respectueux.

  1. Fais une faute dans le nom de ton destinataire

Ecrire « Bonjour Madame Cale-à-braise » n’est probablement pas le meilleur moyen de commencer un e-mail destiné à Madame Calabrese. Peu importe la personne à laquelle tu t’adresses (monde professionnel, universitaire et autre), assure-toi d’avoir bien orthographié son nom.

  1. Ne précise jamais qui tu es …

Toi aussi, tu as un nom et un prénom. Fais-en bon usage : présente-toi au début de ton courriel et signe-le. Ton professeur ne te donne pas uniquement cours à toi. De même, préfère ton adresse ULB quand tu t’adresses à tes professeurs.

  1. … Ni l’objet de ton courriel

Cette petite case qui reste parfois vide et qui est située juste en dessous du destinataire et au-dessus du corps de ton message, remplis-la! Tu peux y préciser le cours (très pratique pour un professeur qui donne différents cours) ainsi qu’en quelques mots le pourquoi de cet e-mail (mais pas trop).

  1. Pose-lui des questions redondantes

Ton professeur a beau être une mine d’informations, ce n’est ni ton agenda, ni ton moteur de recherche, ni ton « Siri » … Si la réponse à ta question peut être trouvée par toi-même, cherche-la plutôt que de demander à ton professeur. Il existe plein de bonnes ressources comme l’Université virtuelle, tes collègues de cours, le site du master et autres.

  1. Bombarde-le d’informations inutiles

Ton mail a un but – tu veux une réponse à ta question. Alors ne commence pas à tourner en rond ou à te lancer dans 36.000 explications. Évidemment tu dois poser le contexte, mais veille à ne pas encombrer ton courrier d’informations inutiles.

  1. … et de messages s’il ne répond pas

On est tous d’accord. C’est frustrant, ennuyant et parfois même contraignant de ne pas recevoir de réponse directement. Néanmoins, la solution n’est pas de renvoyer le même message 5 jours de suite. Si tu n’as pas de réponse après quelques jours, là tu peux effectivement te permettre d’insister (toujours de façon polie).

  1. Écris ton message entre deux trams

… ou entre deux cuillères à soupe ou deux frappes dans une raquette de tennis ou deux scènes de ta série préférée. En gros, évite de le faire quand tu ne peux pas y dédier toute ton attention. Ça ne te prendra pas deux heures mais ce n’est pas non plus quelque chose que tu fais en 2 secondes.

  1. Ne corrige pas tes fautes de frappe ou d’orthographe

Ce conseil ne mérite même pas d’explications …

  1. Remplis ton texte d’émoticônes et autres signes

Bouclons la boucle et souviens-toi que ton professeur n’est pas ton ami. Dès lors, garde pour toi cette envie de mettre des émoticônes à la fin de chaque phrase. Evite par la même occasion une succession de points d’exclamation ou de points de suspension qui donnent un ton agressif et impatient.

Et pour finir, voici un petit lien qui te sera utile pour trouver l’adresse mail de tes professeurs : Annuaire enseignants ULB

Écrit par Sabrina Vandezande