Les secrets de la communication interculturelle (vidéo)

Dans le master en communication multilingue, tu auras un cours qui s’intitule « cross-cultural communication ». C’est un cours dans lequel tu apprendras la communication interculturelle. Mais que veut dire communication interculturelle ?

Communication interculturelle

La communication interculturelle est l’étude de la communication entre des personnes provenant de différentes cultures. La culture est quelque chose qui définit notre comportement, nos usages, notre manière de penser, d’agir et de parler. Notre culture détermine notre façon d’être. C’est alors un facteur important à tenir en compte dans des milieux comme les organisations internationales, des multinationales ou le monde des affaires où on est amené à travailler avec des personnes venant du monde entier. 

Master en communication multilingue

Lors du master en communication multilingue, à la première année, tu auras donc un cours de communication interculturelle qui t’introduira à toutes ces notions et les différences qu’il peut y avoir en fonction des cultures. Tu apprendras notamment que les américains préfèrent avoir une certaine distance lors des meetings alors que les brésiliens préfèrent être plus à proximité de leurs locuteurs; les européens aiment parler de chiffres et de résultats tandis que les brésiliens préfèrent l’aspect personnel avant les chiffres. Entre temps, on te laisse une petite vidéo de la Kellogg School of Management qui illustre bien la problématique de la communication entre deux cultures différentes, à savoir l’Asie de l’Est et le monde Occidental. Si tu veux en savoir plus sur le master et sur les cours, tu peux consulter nos pages à propos et le programme des cours

Écrit par Lucie Van den Broeck

10 conseils pour un CV en béton

Jusqu’à présent, nous t’avons parlé des débouchés que ce soit un aperçu de quelques métiers de la communication ou des témoignages d’anciens étudiants du master en communication multilingue. Cependant, un des éléments les plus importants pour le monde du travail est ton CV. Et oui, comme on est un site étudiant pour les étudiants, on va te donner quelques conseils pour avoir un CV en béton et mettre toutes les chances de ton côté pour un stage ou pour un job.

1. Attirer l’attention

Attirer l’attention ? Avec un CV ? Et oui, les employeurs reçoivent énormément de CV chaque jour qui s’empilent l’un sur l’autre. Il faut donc que ton CV sorte du lot, surtout si tu souhaites travailler dans la communication. Pour sortir du lot, il n’y a rien de plus facile que de rendre ton CV original de telle manière qu’il attire l’attention du recruteur. Choisis une mise en page original, graphique, colorée et à l’ère du temps. Si tu sais maitriser Photoshop ou Indesign, montre-le. Sois créatif tout en gardant en tête que ton CV doit rester professionnel.

2. Clair et net

Rien de mieux quand quelque chose est clair et net et que l’on sait à quoi s’attendre. Il en va de même avec ton CV. Il faut que tu sois clair et synthétique. Pour cela, utilise un langage concis, net et concret. Un CV facilement scanné facilite la tâche du lecteur. Il permet de voir directement si tu possèdes les compétences demandées pour occuper le poste.

3. Sans fautes ou cent fautes ?

Sans fautes évidemment ! Après avoir terminé de rédiger ton CV, relis-le ou demande à une personne de le relire. Veille à ce qu’il n’y ait aucune faute. L’orthographe est très importante surtout si tu veux travailler dans la communication où le langage a une place importante. De plus, cent fautes donneraient l’impression d’un CV bâclé… et ce n’est pas ça que tu recherches.

4. La couleur de ton pull fait ressortir tes yeux

Qu’est-ce que cette phrase vient faire ici ? Et bien, comme la couleur d’un vêtement ferait ressortir les yeux d’une personne, il en va de même pour ton CV. Il faut que les éléments importants sortent du lot pour diriger l’attention du lecteur directement sur ces points. Pour ça tu peux user de la typographie (souligné, italique ou gras) ou bien séparer les rubriques de ton CV avec une couleur. Ainsi, en un coup d’œil, le recruteur verra les informations importantes.

5. Adapte ton CV

Ces informations importantes varient d’un poste à l’autre. Il faut alors que tu adaptes ton CV en fonction des offres d’emploi. Par exemple, si l’offre d’emploi met l’accent sur les diplômes place plutôt ta ou tes formation.s avant l’expérience professionnelle. Mais si par hasard, tu n’as pas les études demandées mais que tu as de l’expérience dans le même secteur, place ton expérience avant ta formation.

6. Plus récent d’abord

Que ce soit pour tes études ou tes expériences professionnelles, place toujours le plus récent d’abord. Cependant, si une de tes expériences va de pair avec le poste vacant met la en évidence pour souligner tes compétences.

7. Expérience ? Mais je suis étudiant !

Expérience, expérience, expérience… Le mot auquel les étudiants doivent faire face. On a tous l’impression que l’expérience est comme un mur nous empêchant de nous lancer dans le monde du travail. Mais pas si vite, si tu y penses bien, tu as quand même un peu d’expérience à mettre en avant. Pense à tes stages, tes jobs d’étudiant, ou du bénévolat, une formation supplémentaire ou même ton mémoire.

8. Doser !

Cependant, il n’est pas intéressant de tout mettre sur ton CV. Évite d’y mettre des informations qui seraient considérées comme inutiles. Pour cela, choisis seulement les éléments qui pourraient te démarquer puisque ces éléments ont un lieu avec le poste que tu souhaites occuper.

9. Et les hobbys ? Il faut ou il faut pas ?

Il en va de même pour les hobbys. Tout n’est pas pertinent. Ne dis surtout pas dans ton CV que tes hobbys sont regarder la télévision ou jouer à des jeux vidéos. Cela peut être considéré comme une perte de temps. Il en va de même pour cuisiner, à moins que tu ne postules pour un job en cuisine ou que tu souhaites être copywriter pour un livre de cuisine.

10. Ton CV, ta carte de visite

Après tous ces conseils, tu l’as bien compris… ton CV est ta carte de visite. On t’a dit de doser, d’être concis ; cependant, pour tes expériences il serait intéressant de donner quelques détails pour montrer les tâches que tu as effectuées. Ainsi, ton CV permettra d’avoir un aperçu global de tes compétences. En parlant de carte de visite, il existe aussi le CV en ligne sur le réseau professionnel LinkedIn. Si tu n’as pas encore ton profil, fais-le ! Cependant, choisis bien ta photo de profil LinkedIn n’est pas Facebook. Il faut que tu sois professionnelle et que tu montres que tu sais maitriser ton image.

Si tu souhaites avoir encore plus de conseils pour la réalisation de ton CV ainsi que tout ce qui concerne le monde du travail, consulte le site http://www.jobat.be Tu y trouveras plein d’autres conseils.

Écrit par Lucie Van den Broeck

Découvre pour quel métier de communication tu es fait !

Tu te demandes quel métier tu pourrais bien faire après le master en communication multilingue… Quels en sont les débouchés ? Dans cet article, nous avons concocté une petite liste reprenant quelques métiers dans le secteur de la communication quelle que soit ta finalité (relations internationales, ressources humaines, ou multiculturalité). Après ce petit résumé, nous te dirigerons vers un quizz pour découvrir en t’amusant pour quel métier de communication tu es fait.


Parmi les métiers de communication que nous allons aborder, tu trouveras : attaché de presse, chargé de mission patrimoine culturel, chargé de production, chargé de relations publiques, community manager, concepteur rédacteur, journaliste d’entreprise, média planner, médiateur culturel, chargé de communication, web evangelist.


Attaché de presse
Un attaché de presse est chargé de faire connaitre une marque ou une entreprise auprès des journalistes. Cette personne met en place la politique de communication de l’entreprise. Il connait donc parfaitement les caractéristiques du produit ou le fonctionnement de l’entreprise dont il est chargé de diffuser l’image. Son rôle est de répondre aux questions des journalistes. Sa tâche est donc de rédiger des communiqués de presse et des dossiers de presse à leur intention, organiser des conférences de presse et des évènements du même type.

Chargé de mission patrimoine culturel
Un chargé de mission patrimoine culturel a pour mission de valoriser un territoire (par naturel) dans les domaines de l’architecture, de l’histoire, des arts en organisant des opérations de promotion, des festivals, un circuit touristique culturel. Cette personne doit donc concevoir des projets et veiller à leur réalisation. Il passe beaucoup de temps en négociation avec des élus et des responsables locaux pour décider et coordonner ces actions de promotion du patrimoine. Pour ce faire, cette personne doit commander des inventaires architecturaux, sur des objets d’art, etc. Il participe aussi à la réalisation des moyens de communication sur ces évènements culturels comme des articles, des affiches, des brochures, des sites, etc.

Chargé de production
Un chargé de production assure l’organisation matérielle, logistique, humaine et financière d’un tournage. Il doit donc s’occuper des plannings ainsi que de la coordination des intervenants au cours de la réalisation d’un projet. Cette personne est la plaque tournante de la mise en œuvre d’un tournage car il assure le bon déroulement d’un tournage de A à Z, de l’enregistrement d’une émission télé, ou de sa réalisation en direct.

Chargé de relations publiques
La mission principale du chargé de relations publiques est de promouvoir l’image de marque de l’entreprise. Il met en place des actions de promotion externe de telle sorte qu’il est l’intermédiaire entre l’entreprise et l’environnement extérieur. Il doit convaincre, séduire et fidéliser le public ciblé. Pour ce faire, il est en relation constante avec les médias et rédige des communiqués de presse ou des bulletins d’information. Il a recours aux réseaux sociaux, aux banques de données, etc.

Community manager
Le community manager est chargé de créer et de s’occuper d’une communauté d’internautes autour d’un intérêt commun. Sa mission consiste à développer et à gérer la présence d’une organisation sur Internet. Le community manager est donc un véritable ambassadeur de l’entreprise sur les réseaux sociaux où il communique le message de l’entreprise vers l’extérieur. Il dialogue aussi avec les internautes afin de faire part à l’entreprise des réactions de ceux-ci concernant tel ou tel produit. Il doit donc créer du contenu, générer des abonnés et des suivis ainsi que fidéliser la clientèle pour assurer une veille sur la marque de l’entreprise.

Concepteur rédacteur
Le concepteur rédacteur est chargé de créer des messages publicitaires en fonction d’un public cible. Il adapte aussi son message au support choisi (spots radio, télé, magazine, etc). Le métier de concepteur rédacteur est aussi connu sous le nom de copywriter. Un copywriter est aussi chargé de créer du contenu pour le site ou le blog d’une entreprise par exemple mais aussi pour des journaux ou des magazines.

Journaliste d’entreprise
Le tâche d’un journaliste d’entreprise est de concevoir et rédiger des journaux (version papier ou digitale) à usage interne, c’est-à-dire destinés à informer les salariés sur la politique et la vie interne de leur entreprise. Il peut donc rédiger un rapport d’activité annuel, concevoir une newsletter sur les activités de l’entreprise, ses produits et ses techniques.

Média planner
Le média planner est chargé d’élaborer un plan média visant à organiser les étapes d’une campagne publicitaire dans différents médias (presse, télé, radio et web). Il sélectionne alors les supports en fonction d’un public cible et prévoit les passages des campagnes publicitaires sur ces supports. Son rôle est donc de choisir les meilleures stratégies afin de maximiser l’image médiatique d’un produit et de son entreprise. Il doit également évaluer l’impact de ces campagnes publicitaires en termes de cout et d’efficacité en s’appuyant sur des études de marché.

Médiateur culturel
Le médiateur culturel est l’intermédiaire entre les artistes, leurs œuvres et le public. Il est donc chargé d’organiser des expositions, d’organiser des festivals, gérer des salles de spectacles, etc. Il est souvent au service d’une ville, d’une région ou d’une fondation.

Responsable de communication/ Chargé de communication
Le rôle d’un responsable de communication est de valoriser l’image de l’entreprise, affirmer son identité. Il est donc chargé de rédiger des communiqués ou des dossiers de presse. Il choisit les supports de communication adéquats pour véhiculer l’image de l’entreprise auprès du public. Il met aussi tout en œuvre pour que salons, conférences de presse, et autres événements se déroulent dans les meilleures conditions possibles afin que l’entreprise apparaisse sur son meilleur jour.

Web evangelist
Le web evangelist est un développeur chargé de porter la bonne nouvelle d’une marque, d’une technologie ou d’une entreprise auprès de communautés influentes du web. Son objectif est de partager, convaincre, faire adopter une technologie ou un produit auprès d’un public. Ses tâches peuvent être résumées en veille technologique et stratégie web. En effet, il anime une communauté, gère son blog, écrit des articles, collabore à des conférences et participe à des événements. En d’autres termes, il vulgarise les produits proposés par une entreprise.

Notre liste à présent terminée, il est temps de t’amuser un peu et de découvrir pour quel métier tu es fait en réalisant ce quizz : http://www.phosphore.com/orientation/tests-a-profil/questions/1/pour-quels-metiers-de-la-communication-avez-vous-le-profil.html

Si cet article t’as intéressé et a attisé ta curiosité mais que tu préfères le concret aux possibilités, tu pourrais aimer l’article « l’après master » avec des témoignages étudiants sur la vie après le master. 

Écrit par Lucie Van den Broeck